Cher collègue,

Nous communiquons avec vous pour vous inviter à nous faire part de votre rétroaction au sujet du document ci‑joint intitulé « Traitements psychologiques fondés sur des données probantes : une perspective canadienne. » À l’été de 2011, le conseil d’administration de la Société canadienne de psychologie a mis sur pied un groupe de travail chargé de créer un ensemble de critères à utiliser dans la définition des traitements de psychologie fondés sur des données probantes (TPFDP). Le mandat du groupe de travail est d’élaborer un énoncé de position pour la SCP en ce qui concerne l’intégration des données probantes de la recherche dans la pratique professionnelle à l’intérieur du contexte canadien.

Le groupe de travail est constitué d’universitaires et de praticiens représentant des orientations théoriques, des régions géographiques et des domaines de pratique divers ainsi que d’un représentant des consommateurs. Les membres du groupe de travail sont les suivants : Dre Lynn Alden, Dr Peter Bieling, Dr Guy Bourgon, Dr David Clark, Dr David Dozois (coprésident), Dr Martin Drapeau, M. Dave Gallson, Dr Les Greenberg, Dr John Hunsley, Dre Charlotte Johnston et Dr Sam Mikail (coprésident).

Le document ci‑joint est la première ébauche de ce qui sera ultimement un ensemble exhaustif de lignes directrices visant à soutenir les psychologues canadiens dans la prestation de traitements qui sont motivés par les meilleurs éléments probants disponibles. Le document ne se veut pas un examen exhaustif de la littérature sur le TPFDP. Plutôt, il définit les TPFDP, ce qui constitue des éléments probants et présente une hiérarchie des éléments probants disponibles. Éventuellement, le document contiendra aussi plusieurs cas types provenant de divers domaines de la pratique qui serviront à illustrer la manière dans laquelle la hiérarchie peut être appliquée à différents problèmes et populations de patients. À une date ultérieure, nous entendons demander à des groupes représentatifs de la psychologie professionnelle canadienne à aider à l’élaboration de cas types. Le document final contiendra aussi du matériel documentaire qui aidera les psychologues professionnels à localiser de l’information fiable concernant les TPFDP.

Nous croyons qu’il est de toute première importance d’obtenir les commentaires de la communauté de la psychologie canadienne concernant la définition et la hiérarchie proposées.

Après avoir lu l’ébauche ci‑jointe, veuillez vous rendre au lien et nous laisser savoir ce que vous pensez. Nous avons posé un petit nombre de questions brèves, mais nous souhaitons particulièrement recevoir tous les commentaires que vous aimeriez formuler. Il sera possible d’accéder à l’enquête publiée sur le lien jusqu’au 15 avril 2012. N’hésitez pas à faire part de ce document à des collègues qui pourraient être intéressés et qui aimeraient formuler des commentaires.

Avec nos meilleures salutations,
David Dozois, Ph.D. et Sam Mikail, Ph.D.
Coprésidents, groupe de travail FDP de la SCP

Questionnaire de rétroaction:
Traitements psychologiques fondés sur des données probantes