Si vous croyez que vous éprouvez des symptômes liés au trouble de stress post-traumatique (TSPT), il est primordial d’être évalué par un professionnel expérimenté qui est formé dans ce domaine.

Pour savoir où trouver de l'aide au Canada, cliquez ici.

 

1. Ne pas s’isoler

Ceux qui éprouvent un trouble de stress post-traumatique (TSPT) ont tendance à s’isoler. Essayez de garder une relation avec vos proches. Vous avez probablement des amis ou des membres de votre famille qui peuvent vous écouter et vous aider. Plusieurs études démontrent que ceux qui bénéficient du soutien de leur entourage ont plus de facilité à améliorer leur condition. (Brewin, Andrews, & Valentine, 2000; Scarpa, Haden, & Hurley, 2006).

2. Chercher de l’aide professionnelle

Utilisez les services qui vous sont offerts (médecin, professionnel en santé mentale, services de soutien pour les victimes, etc.) Vous pouvez aussi bénéficier des groupes d’aide qui permettent aux gens qui ont vécu des expériences similaires de se parler. De plus, si la spiritualité fait partie de votre quoitidien, vous pouvez également vous en aider (Connor, Davidson, & Lee, 2003).

3. L’alcool, le tabac, les drogues et les médicament

La consommation d’alcool, de tabac et de drogues n’aide pas à gérer les symptômes liés au TSPT. Ces substances aggraveront vos symptômes même s’ils semblent les atténuer au début (Nishith, Resick, & Mueser, 2001). Si vous croyez avoir besoin de médicaments, veuillez consulter votre médecin.

4. N’hésitez pas à parler de l’événement traumatique

Selon les chercheurs, les personnes qui évitent les situations ou les objets qui leur rappellent leur évènement traumatique empêchent les pensées reliées au trauma de s’atténuer graduellement (Brewin, 2001). Il est préférable de trouver quelqu’un à qui parler (professionnels, amis, bénévoles, personnes importantes pour vous), tout en s’accordant par la suite des moments de détente et de distraction. Il faut bien choisir son confident ou les multiplier.

5. Essayer de reprendre vos habitudes quotidiennes

Essayez de reprendre vos anciennes activités et habitudes le plus tôt possible. Les victimes qui souffrent du trouble de stress post-traumatique ont tendance à abandonner leurs activités quotidiennes. Ces activités sont très importantes car elles structurent vos journées et leur donnent un sens (American Psychiatric Association, 1996).

6. Essayez d’accepter vos symptômes

L’intensité de vos souffrances peut vous surprendre, mais elle s’explique largement par ce que vous avez vécu. La meilleure manière de surmonter vos pensées intrusives liées à l’évènement traumatique est de les accepter (même s’ils sont difficiles à tolérer) et de les laissez aller (Brewin, 2001).

7. Acquérir une meilleure connaissance de vos symptômes

Essayez d’apprendre davantage sur vos symptômes liés au TSPT. Le but est de bien comprendre vos symptômes afin de pouvoir les surmonter.