Protocole d’entente (révisé) d’agrément mutuel de la SCP/APA - le 17 janvier 2008

Le 30 septembre 2007, une révision du protocole d’entente (PE) entre la Société canadienne de psychologie (SCP) et l’American Psychological Association (APA) d’agrément mutuel pour des programmes de formation doctorale et d’internat et de stages en psychologie professionnelle a été approuvée. La nécessité pour une révision du PE est devenue apparente le 16 février 2007, lorsque le Conseil des représentants de l’APA a décidé de cesser l’agrément des programmes de doctorat et d’internat et stages au Canada.

Le but central de la révision du PE était de décrire clairement pour les responsables de programmes les délais et processus de l’abandon graduel de l’agrément mutuel SCP/APA. Les deux organismes d’agrément ont convenu de poursuivre l’agrément mutuel jusqu’au 1er septembre 2015, date à laquelle toutes les conditions d’agrément de l’APA au Canada expireront. Cela signifie que les programmes actuels avec l’agrément de la SCP/APA peuvent se poursuivre, s’ils en décident ainsi, de redemander l’agrément mutuel jusqu’au 1er septembre 2015.

Pour les étudiants qui ont l’intention de faire demande auprès de programmes de doctorat ou d’internat et de stages qui ont actuellement l’agrément de la SCP/APA, veuillez vous adresser au directeur de programme avant de faire demande pour déterminer les conditions actuelles d’agrément du programme et l’acceptation des intentions du programme concernant l’agrément mutuel continu. Les étudiants sont avertis que l’agrément n’est jamais garanti pendant la durée de leurs études. De plus, un programme doit être agréé au moment où l’étudiant le termine pour qu’il puisse alléguer qu’il ou elle est diplômé d’un programme agréé.

À compter du 1er janvier 2008, l’APA n’accepte plus de nouvelles demandes d’agrément de programmes canadiens. Seuls les programmes canadiens agréés par l’APA avant le 1er janvier 2008 peuvent demander renouvellement de leur agrément SCP/APA jusqu’au 1er septembre 2015. La logique qui sous‑tend la décision de temporiser l’agrément de l’APA au Canada après sept ans est notamment la suivante :

  • sept ans est le plus long terme d’agrément que les deux organismes d’agrément peuvent accorder à un programme;
  • sept ans est la durée d’achèvement approximative des programmes de formation au Canada;
  • le maintien de l’agrément mutuel jusqu’à 2015 donne à la SCP et à l’APA une plateforme de communication continue et une occasion de continuer à créer des moyens et des mécanismes d’agrément international entre les pays partenaires.

Le PE de 2002 entre la SCP et l’APA reste en vigueur jusqu’en 2015. Une procédure importante dans le PE de 2002 a été que chaque organisme d’agrément en arrive à une décision indépendante concernant l’agrément d’un programme et le terme de son agrément. Si les organismes d’agrément proposent des termes d’agrément divergents, alors le plus court de ces deux termes est accordé au programme. Depuis le 1er janvier 2008, cette procédure pour résoudre les termes divergents ne sera plus en vigueur. Les programmes qui refont demande pour un agrément mutuel entre 2008 et 2015 obtiendront deux termes d’agrément séparés, de chacun des organismes d’agrément. Cependant, le terme d’agrément accordé par l’APA se terminera au plus tard en 2015. Cela signifie que, par exemple, si un programme d’agrément SCP/APA a fait une demande et qu’on lui a accordé un réagrément en 2010‑2011, le terme le plus long d’agrément du programme qu’il pourrait recevoir de l’APA serait de cinq ans, mais pourrait obtenir un terme de sept ans de la SCP.

La SCP est engagée à mettre au point des mécanismes et des modèles d’agrément international. La SCP est d’avis que la décision d’un pays d’accorder un agrément international aux pays qui s’unissent aux fins d’un agrément international est un pas en avant important pour la psychologie canadienne et la psychologie à l’échelle internationale. En ce sens, les contextes de formation et de soins de santé variés et uniques et les besoins de formation qui existent au sein d’un pays peuvent être vraiment représentés et on peut y répondre à l’aide de systèmes d’assurance de la qualité.

La SCP a mis sur pied et participe à un Groupe d’intérêt d’agrément international (GIAI) auquel ont assisté des groupes de psychologie professionnelle du Canada, des États‑Unis, du Mexique et de l’Australie. Il semblerait que l’APA entreprend actuellement un examen de toutes ses activités internationales. Nous espérons que l’APA sera en mesure de participer avec nous à l’élaboration de mécanismes internationaux d’agrément pour les programmes de psychologie professionnelle une fois que cet examen sera terminé.

Pour voir une copie complète du PE révisé entre la SCP et l’APA, veuillez cliquer ici. (Le document n'est pas disponible en français. Nous nous excusons de cet inconvénient).