Objet : Les Canadiens méritent un meilleur accès aux services de psychologie

En tant qu’électeur dans votre circonscription je vous écris pour exprimer ma préoccupation au sujet de la nécessité d’améliorer l’accès aux services de psychologie pour le traitement des problèmes et des troubles de santé mentale.
 
Le coût des problèmes et des troubles de santé mentale pour l’économie canadienne est énorme :
  • Les troubles mentaux sont une des premières causes d’invalidité au Canada et représentent un fardeau important dont le coût est estimé à des dizaines de milliards de dollars par année pour l’économie canadienne.
  • Un Canadien sur cinq éprouve des problèmes de santé mentale au cours d’une année donnée, les plus habituels étant l’anxiété et la dépression.
  • Environ 70 % des troubles mentaux débutent au cours de l’enfance ou de l’adolescence. La prestation de services efficaces et nécessaires précoces revêt donc la plus haute importance.
  • Les facteurs psychologiques ont une influence sur la mesure dans laquelle les Canadiens se gardent généralement en santé, préviennent la maladie et gèrent les maladies chroniques comme le diabète et la maladie du cœur et les troubles psychologiques peuvent accompagner d’autres genres de maladie.
  • Environ 40 % des réclamations d’invalidité à long terme présentées aux grands employeurs sont liées à des problèmes de santé mentale. La catégorie de coûts d’invalidité qui connaît la croissance la plus rapide pour les employeurs canadiens demeure la dépression.
Certains des traitements les plus efficaces pour les troubles mentaux usuels – la dépression et l’anxiété – sont les traitements psychologiques. Toutefois, les Canadiens, en particulier ceux à revenu faible et moyen, font face à des obstacles importants en raison des coûts lorsqu’ils veulent accéder à des services de psychologie sans assurance supplémentaire. Les services des psychologues ne sont pas financés par les régimes d’assurance-santé provinciaux, ce qui les rend inaccessibles pour un grand nombre de Canadiens.
 
Les régimes d’assurance-santé privés du Canada et les programmes financés par les deniers publics n’en font pas suffisamment pour donner aux Canadiens un accès égal et adéquat aux services de psychologie dont ils ont urgemment besoin. Les gouvernements et les employeurs du Canada doivent en faire davantage pour assurer que tous les Canadiens – peu importe leur revenu – puissent accéder aux soins psychologiques dont ils ont besoin.
 
Certains gouvernements ont reconnu ce besoin. Le Royaume-Uni a investi 400 millions de livres sur quatre ans pour rendre les thérapies psychologiques plus accessibles à ses citoyens, et l’Australie a également amélioré l’accès à des psychologues par le biais de ses régimes d’assurance-santé financés par l’État. Le gouvernement doit agir maintenant pour améliorer l’accès aux services de psychologie efficaces pour les problèmes et les troubles de santé mentale. Le Canada ne peut plus se permettre de jouer avec la santé mentale de ses citoyens. Il est temps de se faire entendre et de se mobiliser!